publications    
contact  
diffusion actualités voyages colloques liens
 
Déesse Kubaba
 

 

 

Kubaba, d’origine syrienne, est la principale divinité de la ville de Karkémis, située au bord de l’Euphrate. Son nom est déjà mentionné en Asie Mineure au temps des colonies assyriennes (XIXe/XVIIIe siècles av. J.-C.). Son culte s’est développé en Anatolie à partir du XIVe siècle. Elle apparaît comme une figure secondaire du kaluti (groupe de divinités) de la déesse Hépat, associée régulièrement à Adamma et à Husuntarhi. Après la chute de l’empire hittite (XIIe siècle), la citadelle de Karkémis devient la capitale du monde hittito-louvite et les inscriptions en louvite hiéroglyphique de Karkémis qui datent de 950 à 700 av. J.-C. montrent la place essentielle que la déesse joue alors dans le panthéon de cette ville et dans ses dépendances.Au cours du IXe et du XVIIIe siècles, le culte de Kubaba se répand à travers l’Anatolie. Cette divinité supplante alors toutes les autres déesses de l’ancien panthéon hittite.Sous le nom de Cybèle, les Phrygiens l’adoptent et la transmettent au monde hellénique. En 204, le Sénat romain décide de faire venir de Pessinonte la pierre noire qui représente la déesse. Son culte, qui a pris une forme orgiastique, subsiste sous l’empire romain jusqu’à une époque avancée.

Le nom de la déesse Kubaba est emprunté pour désigner note revue qui se veut au croisement de nombreuses civilisations.

Michel MAZOYER


© Association KUBABA